Foreword to Histoire de la mondialisation

– Quatrième de couverture (extrait) –

“La mondialisation ne s’inscrit pas seulement dans l’espace mais aussi dans le temps. Si le mot est nouveau, les dynamiques qu’il recouvre ont des origines souvent lointaines et suivent des rythmes variables où alternent de brusques accélérations et des régressions plus ou moins fortes.

Nées au lendemain de la découverte de l’Amérique dans l’essor du commerce transatlantique, la mondialisation s’accélère au cours du XIX° siècle et connaît une première phase d’apogée entre 1880 et 1914 sous l’impulsion des grandes puissances européennes dont le rayonnement devient planétaire. Ebranlée par la Première Guerre mondiale, la mondialisation s’effondre dans les années 1930 qui marquent le triomphe des stratégies de repli et d’enfermement. Relancée par les Etats-Unis après la Seconde Guerre mondiale, la mondialisation connaît une nouvelle accélération à la fin du XX° siècle. Elle reste cependant aujourd’hui inachevée puisque de vastes espaces ne sont pas encore intégrés dans le marché mondial et nourrit plus que jamais les espoirs et les enthousiasmes des uns, les inquiétudes et les rejets des autres.

Comment la mondialisation a-t-elle été vécue par les différents acteurs? Quels regards suscite-t-elle au Sud, au Nord, à l’Est? Quelles sont ses différentes composantes ; quels sont leur rythme et leur portée? Quels profits et quels défis apporte-t-elle? Quelle est la part du mythe et de la réalité, la distance entre les discours et les faits? Telles sont les interrogations qui ont guidé cette recherche.”

Bibliographic entry