France info – Les Chinois à Davos

Si on en croit l’éditorial du numéro spécial du Daily China, le président chinois Xi Jinping délivrera un message de lutte contre le protectionnisme et l’anti-mondialisation, suivez mon regards, et c’est bien logique que la Chine profite du retrait potentiel des Etats-Unis de Donald Trump selon l’ancien secrétaire générale de l’OMC le Français Pascal Lamy : « C’est à dire qu’à un moment où l’Amérique pourrait se replier du système internationale à la fois sur le plan de la sécurité, sur le plan économique, sur le plan des échanges commerciaux, il y a un candidat pour occuper la place qui s’appelle la Chine. Donc il est assez naturel qu’elle profite de l’occasion pour se mettre en valeur. Evidement tout ça c’est des mots. Reste à savoir si Trump va faire le tiers, le quart, la moitié ou tout ce qu’il a dit. Quant à l’idée que la Chine est le grand leader du monde capitaliste libéralisé, c’est un peu cocasse à certains égards. »

Une situation cocasse pour l’ancien patron de l’OMC, pas du tout rétorque Gao Ping, un des dirigeants de Wuawei, spécialiste chinois des réseaux de télécommunication : “Je pense que la Chine peut être un défenseur solide du libre-échange. Mon pays peut promouvoir plus de communication et plus de libre échange dans le monde.”