Trump veut dynamiter l’OMC

Il attaque la Chine, mais c’est l’Organisation mondiale du commerce que le président américain souhaite surtout paralyser.

Le clin d’œil a valeur de symbole. Pour rejoindre le siège de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) à Genève, il faut partir de la place des Nations et descendre la longue avenue de la Paix. Tout au bout, au milieu d’une vaste étendue herbeuse, un grand bâtiment rectangulaire, sorte de monolithe gris, borde le lac Léman. Derrière ces hauts murs logent les arbitres du commerce international. Ce sont eux qui fixent les règles des échanges commerciaux et s’assurent de leur respect. Ces derniers temps, ils n’ont pas chômé. Il faut dire que le sifflement des balles a remplacé le gazouillis du “doux commerce” cher à Montesquieu.

Lire la suite