L’isolement américain

Ils sont encore très nombreux à ne parler que d’escarmouches, à ne pas croire en un scénario de guerre commerciale totale, à relier toutes ces tensions à l’approche des élections de mi-mandat du 6 novembre. Après tout, les tarifs actuels ne touchent que 1 % du commerce mondial. Or, cette complaisance s’inspire d’une vision globale reléguée à l’arrière-plan par un rationnel électoraliste purement américain. Sous cette surface, l’action d’inversion des pôles à effet durable s’en trouve renforcée. La Chine ne peut qu’y voir du potentiel.

Lire la suite