Crise de l’OMC : «Les Américains sont mal à l’aise avec cet élément de supranationalité, c’est contraire à l’esprit de leur Constitution pour certains d’entre eux»

Les États-Unis menacent l’OMC de paralysie

Washington bloque l’instance d’appel du règlement des différends de l’Organisation mondiale du commerce.

De sept membres dans son fonctionnement normal à trois aujourd’hui, il ne devrait en rester qu’un seul en fin de semaine. Depuis deux ans, Washington bloque systématiquement, lorsque les mandats arrivent à terme, les nominations de juges de l’instance d’appel de l’organe de règlement des différends (ORD), pilier de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Or il en faut au minimum trois pour administrer un dossier. L’instance, qui fonctionne déjà difficilement depuis plusieurs mois, risque cette fois la paralysie, mettant en péril l’édifice multilatéral.

Par Anne Cheyvialle