« Depuis les années 1960, les Américains ont toujours eu tendance à agir de manière unilatérale. La seule parenthèse a eu lieu lorsqu’ils ont accepté étonnamment la création de l’OMC »

A Genève, le blues des gendarmes du commerce

La pression ne cesse de monter dans les locaux grisâtres de l’Organisation mondiale du commerce, à Genève. Donald Trump vient d’enfoncer un peu plus le clou de son cercueil en paralysant son système juridique.

L’Organisation mondiale du commerce prend l’allure du grand fleuve canadien, le Saint-Laurent. En ce début d’hiver, l’embâcle progresse. Le courant charrie d’énormes glaçons. Bientôt, son flot disparaîtra sous l’épaisse couche d’eau gelée. L’immobilité lui est promise pendant de long mois. Tel est le sort promis au gendarme mondial du commerce sous  les coups de boutoir de Donald Trump . Depuis son élection à la Maison blanche, il n’a cessé de fustiger une organisation qui fête l’an prochain ses vingt-cinq ans d’existence.

Par Richard Hiault

Lire plus sur : https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/a-geneve-le-blues-des-gendarmes-du-commerce-1155917