«Le Covid-19 va accélérer le passage du protectionnisme au précautionnisme»

Pour Pascal Lamy, ancien directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), entre 2005 et 2013, la crise liée à la pandémie de Covid-19 va entraîner une reconfiguration, une diversification de la mondialisation et renforcer le « précautionnisme ». Ce ne sont plus les entreprises que l’on protège avec des tarifs douaniers contre la concurrence internationale, mais les citoyens et les consommateurs que l’on protège contre des risques divers. Les standards et les normes de qualité remplacent les tarifs douaniers.

Quelle est l’incidence de la pandémie due au coronavirus sur le commerce mondial ?

A court terme, l’impact sera massif sur les volumes d’échanges, à commencer par le tourisme. Le choc en termes d’emplois va être terrible, surtout dans les pays en développement, où ce secteur contribue fortement à la croissance. Avec le confinement, les personnes ne peuvent plus circuler et la production s’effondre. Cette chute explique à elle seule 95 % de la contraction des échanges commerciaux. Il faut ajouter à cela des mesures exceptionnelles de restrictions aux exportations, mais celles-ci sont temporaires. On échappe toutefois à la paralysie mondiale des échanges, grâce à l’effet de décalage de la pandémie.

Plus à lire sur https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/04/09/pascal-lamy-le-covid-19-va-accelerer-le-passage-du-protectionnisme-au-precautionnisme_6036080_3234.html