PASCAL LAMY: SI TRUMP EST ÉLU, IL CONTINUERA D’ESSAYER DE “DÉMOLIR L’OMC”

Invité de Good Morning Business ce mercredi, l’ancien directeur général de l’OMC a estimé qu’une victoire de Joe Biden était souhaitable pour faire revenir les Etats-Unis “à la table multilatérale”.

Alors que l’élection présidentielle américaine est toujours indécise, Pascal Lamy, ancien directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), n’a pas caché son souhait de voir Joe Biden l’emporter. “Trump n’est pas un bon président pour les Etats-Unis, ni pour le monde, ni pour nous”, a-t-il estimé ce mercredi sur BFM Business.

Ce qui est probable, c’est que si Trump est élu, il va continuer à penser que le protectionnisme est bon pour les États-Unis et qu’il faut s’affranchir des règles d’un système international que les Américains et d’autres ont construit depuis 70 ans et donc, s’en prendre à l’OMC pour essayer de la démolir. Pour l’instant, il n’y est pas arrivé. Le système a plutôt bien résisté pendant quatre ans. Quatre ans de plus, ce n’est pas sûr”, a analysé Pascal Lamy.

A l’inverse, si Joe Biden est élu, “il reviendra à la table multilatérale parce que ce n’est pas un protectionniste et il considère que c’est plutôt la négociation que le coup de poing qui est la manière de faire”, a poursuivi l’ancien directeur général de l’OMC.about:blankhttps://acdn.adnxs.com/dmp/async_usersync.html

Quelles relations entre les Etats-Unis et la Chine?

Il estime cependant qu'”il y a des choses qui ne changeront pas” dans le scénario où le candidat démocrate gagnerait la Maison Blanche. “C’est par exemple le fait qu’il y a une dimension commerciale à la rivalité géopolitique entre la Chine et les Etats-Unis. (…) Les relations resteront forcément tendues, ce qui nous met, nous Européens, sous pression”, a-t-il dit.SUR LE MÊME SUJET

Ce qui va changer en revanche, “c’est le jeu et l’interprétation du triangle Etats-Unis – Chine – Europe. Elle sera très antagonisée” dans le cas où Donald Trump est élu et “moins antagonisée entre l’Europe et les Etats-Unis avec Biden mais elle restera assez fortement antagonisée entre les États-Unis et la Chine”, a encore prédit Pascal Lamy.

Et l’ancien directeur général de l’OMC de conclure: “Ce qu’a fait Trump, c’est d’endommager l’économie américaine et de renforcer l’économie chinoise à qui il offre un boulevard pour la construction d’une autarcie qui n’est pas bonne pour ce monde. (…) Si nous croyons que la Chine peut être une menace, une Chine autarcique est plus menaçante qu’une Chine intégrée dans la mondalisation”.

Paul Louis

Journaliste BFM Eco

Lien vers la vidéo sur BFMTV