Invité La Matinale Radio Télévision Suisse (RTS) – 21 mars 2021 – Vers une taxe carbone aux frontières de l’UE

Pascal Lamy était l’invité de La Matinale sur la Radio Télévision Suisse (RTS) le mercredi 21 mars 2021

Vers une taxe carbone aux frontières de l’UE

La pièce maîtresse de la réponse européenne au défi climatique est l’idée d’une taxe carbone aux frontières de l’UE, et le projet se précise. Bruxelles doit le présenter en juin. Le principe est que les marchandises produites hors d’Europe, sans égard pour l’environnement, doivent coûter plus cher à l’importation.

L’ancien directeur de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) Pascal Lamy est l’un des promoteurs d’une telle taxe aux frontières de l’Union européenne. Il en a illustré le principe en interview mercredi dans La Matinale.

L’inégalité des prix du carbone

“Je produis de l’électricité ou du ciment en Europe et aujourd’hui je paie mon carbone à 45 euros la tonne”, a-t-il illustré. “J’importe de l’électricité ou du ciment d’Ukraine, des Balkans, du Maghreb, et le prix du carbone est de 5 euros. Il y a donc un différentiel très important, surtout dans des secteurs qui consomment beaucoup d’énergie, et il va entraîner une délocalisation. Les producteurs en Europe qui paient 45 euros vont préférer aller produire là où le carbone est à 5 ou 10 euros”.

“Cela va entraîner ce qu’on appelle des fuites de carbone”, a poursuivi Pascal Lamy. “L’Europe va essayer de baisser ses émissions en montant le prix du carbone, mais la production va se déplacer. Et ça, ce n’est pas possible. C’est une espèce de ‘loose-loose’ [perdant-perdant]. Et donc il faut égaliser le prix du carbone entre la production domestique et les importations”.

>> L’interview intégrale de Pascal Lamy dans La Matinale