« Les dirigeants européens doivent cesser de se friter »

La survie de l’Union européenne, entre nationalisme et brutalité du monde

Cette crise conforte la proximité : le national est solide, l’Europe est plus liquide et l’international est gazeux. » C’est Pascal Lamy qui décrit ainsi au « Soir » le nouvel état du monde à la veille d’une nouvelle réunion du Conseil européen. L’ex-directeur de cabinet du président de la Commission Jacques Delors, ex-directeur général de l’OMC aujourd’hui président de l’institut Delors, met les chefs d’États et de gouvernement de l’Union devant leur responsabilité historique dans ce champ européen explosé par le chacun pour soi et un univers mondial totalement déstructuré. « Les dirigeants européens doivent cesser de se friter », poursuit-il en faisant appel à la solidarité seule à même de sauver la construction européenne.

Plus à lire sur https://plus.lesoir.be/296051/article/2020-04-22/la-survie-de-lunion-europeenne-entre-nationalisme-et-brutalite-du-monde