« Un monde toujours plus fragmenté »

Pascal Lamy 73 ans, ancien directeur général de l’OMC, président du Forum de Paris sur la paix

« Cette période m’a projeté sans préavis dans un monde monacal et numérique qui n’est pas le mien. Alors je prends mon mal en patience en travaillant d’arrache-pied à réfléchir au monde d’après. La crise que nous traversons confirme que la mondialisation n’est pas une valeur, mais un processus qu’il faut maîtriser et que le capitalisme doit changer pour devenir plus soutenable, pour l’homme et l’environnement. Mais cet espoir est contrebalancé par un doute sérieux sur la capacité des dirigeants à en tirer les conséquences dans un monde plus fragmenté que jamais. Le monde est un organisme malade, saura-t-on le soigner collectivement ? »

https://www.la-croix.com/France/Cent-personnes-racontent-leur-confinement-2020-05-11-1201093634